Comment la peau et l’atmosphi?re reagissent-ils a une periode d’abstinence sexuelle ?

Ajouter aux favoris Getty Images

“L’abstinence sexuelle, c’est l’absence de sexualite partagee alors qu’on le regrette, alors que l’on aurait envie d’en avoir une, mais, pour des tas de raisons envisageables, ca ne pourra advenir dans les conditions que l’on souhaite ou dont on a besoin”, definit Emmanuelle Richard, auteure du produit Les Corps Abstinents (Flammarion, 19 €). ” Le tronc commun en definitions que donnent les individus, c’est l’absence de sexualite partagee (alors qu’ils aiment le sexe avec partenaire(s))”, ajoute-t-elle. “Attention cependant a ne point confondre abstinence et baisse de libido”, nuance Caroline Notre Roux, sexologue, avant de detailler : “On parle d’abstinence apres de longs mois, voire annees sans rapports sexuels avec votre partenaire. Quelques mois sans faire l’amour a Notre naissance d’un bebe, ce n’est pas vraiment de l’abstinence”. Ainsi, elle se souhaite rassurante Afin de nos jeunes parents : “Il semble pleinement simple qu’un couple de jeunes parents n’aient aucun rapports pendant 6 ou 7 mois apres l’accouchement”.

Les multiples visages de l’abstinence

Par ailleurs, Emmanuelle Richard rappelle qu’il n’existe jamais une sexualite unique, ainsi, que une meme maniere, l’abstinence doit etre traitee au cas par cas. “Avant que celle-ci ne me concerne, je pensais comme a peu pres n’importe qui, de maniere binaire, qu’elle etait le resultat d’un defaut d’opportunites ou celui d’un panel moral, le plus souvent religieux. Alors que J’ai realite, c’est qu’il y a autant d’histoires, de parcours, de situations et contextes possibles qu’il y a de gens. Je me demande aussi maintenant si celle-ci n’est pas la realite du plus grand nombre, au sein des realises, sans que les individus ne se formulent le commentaire, ou sans qu’ils ne se sentent concernes avec celui-ci”, temoigne l’ecrivaine. Chaque personne dans son existence, est en mesure de Indeniablement, vivre une periode d’abstinence, pour des raisons diverses et variees, parce que nous avons un rapport a la sexualite tres different par rapport aux differentes periodes de life que nous traversons.

Di?s que l’abstinence reste voulue

Ainsi, Afin de certain.e.s, l’abstinence reste choisie, consciemment ou non. “diverses jeunes filles entre autres sont asexuelles, elles ne ressentent gui?re un desir profond de sexe, mais elles vont pourtant mener une sexualite classique jusqu’a ce qu’elles deviennent maman, et enfin exprimer leur faible desir sexuel. Dans ces cas, qui restent tres rares, le pere va se sentir comme un donneur de sperme et mal le vivre. Mais je le repete, ces situations seront tres peu frequentes”, decrit-elle. “Mais derriere le choix delibere de l’abstinence se cache une appli the adult hub blessure, quelque chose qui semble s’i?tre mal passe dans l’histoire de la personne. Pour autant, la plupart individus vont pouvoir tres bien le vivre”, assure la professionnel. C’est la situation d’Emmanuelle, qui dans son livre decrit son tri. Elle nous explique d’ailleurs avoir desormais un ratio plus apaise et moins dans l’urgence au desir habituellement. “Je peux tres bien vivre sans rapports charnels, je prefere patienter d’avoir l’envie d’une personne que d’un rapport. L’abstinence est devenue la norme, au sens ou tres peu d’individus me plaisent, meme si j’adore le sexe. Aujourd’hui, je vis des histoires episodiques avec Divers des rares hommes qui echappent a ce que service le patriarcat d’hommes non-aimables. Entre chacune, je suis seule a nouveau: moments ou je retourne a cet etat d’abstinence cela n’est nullement un probleme”, avoue-t-elle. “Cela s’agit de l’un des tabous ultimes parce qu’il questionne en direct la notion de solitude, celle-ci etant forcement associee a une charge de souffrance. Et parce que ne point avoir de sexualite partagee, dans une societe qui incite a jouir de tout chaque jour, a profiter, a consommer, a s’epanouir personnellement, a etre hedoniste et performant, a plaire (et qui ne valorise jamais J’ai sexualite solitaire, en reliant en direct votre derniere a l’idee de “misere sexuelle”), etre seul, ne point jouir, c’est toujours percu comme votre echec.” A ca, Caroline Le Roux entend une reponse dedramatisante : “Cela n’existe pas une sexualite unique. Cela n’existe jamais une frequence ideale de rapports sexuels. Chacun doit effectivement y aller a son rythme, en ecoutant ses souhaits, sans culpabiliser”, explique-t-elle.

Di?s que l’abstinence reste subie

Dans d’autres situations, cette periode sans sexualite partagee est loin de devenir une volonte. C’est le cas de Karine, maman d’un gari§on de 4 annees, separee on voit 10 mois du pere de le gamin. “Etre maman solo, ainsi, gerer le enfant a temps enormement, un job, la gestion d’une maison. c’est jamais ce qui est le plus epanouissant tout d’un opinion une vie sexuelle”, s’eclate une telle quadra qui n’a nullement eu de rapports depuis bientot un an. “J’aime le sexe, j’ai encore du desir. mais je ne degote pas moyen ni les personnes avec qui partager votre desir”, avoue-t-elle. La situation de cette jeune femme est loin d’etre isole et Caroline Le Roux invite ces individus qui subissent une periode d’abstinence a etre indulgentes envers elles-meme. “La sexualite reste 1 bon besoin fondamental. J’ai pulsion doit etre assouvie, mais il existe i  chaque fois un palliatif. Et il n’est pas forcement sexuel. Naturellement, la masturbation pourra venir pallier votre manque de sexualite. Mais quelques personnes vont le combler via le sport ou bien l’art”, assure-t-elle. Emmanuelle Richard voit meme en votre periode de solitude et d’abstinence “une source de grande richesse interieure, d’un epanouissement, d’une prise d’autonomie sexuelle et ou emotionnelle, d’une prise de recul permettant de mieux determiner votre que l’on souhaite vraiment soi et non, i  nouveau une fois, ce que des valeurs societales nous inculquent et ce que l’entourage ou les pairs attendent de nous”, exprime-t-elle. “Notre misere sexuelle n’existe jamais, du fait qu’une sexualite solitaire et epanouie reste possible, bien que celle-ci n’est jamais valorisee par nos imaginaires en circulation”, surencherit ainsi l’auteure. Vibromasseurs, stimulateurs clitoridiens, boules de geisha, plugs anaux. Les sextoys peuvent venir vous accompagner dans votre sexualite solitaire, mais vous pourrez aussi choisir la masturbation manuelle, tel l’incite Caroline Notre Roux, tout en demeurant tres bienveillante : “J’ai masturbation feminine comme masculine peut etre envisagee, mais une meme maniere, on peut s’en passer. Cela ne va falloir pas s’interroger quand on est beaucoup comme ca, sans avoir recours a la masturbation non plus”, affirme-t-elle.

  • Libido masculine et feminine : comment expliquer le manque de desir ?
  • Tout savoir concernant le desir avant, pendant et apres la grossesse

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Fill out this field
Fill out this field
Please enter a valid email address.
You need to agree with the terms to proceed

Menu